9 février 2018

Facebook teste un nouveau bouton pour signaler des contenus indésirables

Facebook teste un nouveau bouton pour signaler des contenus indésirables

Facebook a confirmé avoir mis à l'essai une nouvelle fonction qui permettrait à ses utilisateurs de facilement signaler un commentaire indésirable. Le test est pour le moment limité à un groupe restreint de pages aux États-Unis, a confirmé le réseau social.

La fonction ajoute un troisième bouton « downvote » (déprécier) aux côtés des boutons « j'aime » et « commenter », selon le magazine en ligne TechCrunch. Lorsque l'utilisateur clique le bouton, Facebook cache le commentaire, et on lui demande pourquoi il ne l'aime pas. On lui offre alors trois options pour signaler le commentaire : « c'est offusquant », « c'est trompeur » et « c'est hors-sujet ».

Un porte-parole de Facebook a précisé que le but était de faciliter le signalement de commentaires indésirables. À l'heure actuelle, l'usager qui veut signaler un commentaire doit cliquer l'icône à droite du commentaire, ensuite le bouton « masquer ce commentaire ». On offre alors l'option de signaler le commentaire, après quoi Facebook offre quelques options de signalement. Avec la nouvelle fonction, ce procédé de quatre étapes serait réduit à deux étapes.

Le représentant de Facebook à qui TechCrunch a parlé était sans équivoque : il ne s'agit pas d'un bouton « je n'aime pas ».

« Nous ne testons pas un bouton " je n'aime pas ". Nous explorons la possibilité d'ajouter une fonction pour que les gens puissent nous donner un retour d'information sur les commentaires apparaissant sur les publications publiques des pages. Ce test touche seulement un petit groupe de personnes aux États-Unis », a-t-il confirmé.

Une gestionnaire de réseaux sociaux dans ce pays a d'ailleurs affirmé sur Twitter faire partie de ce nombre. Elle a partagé une capture d'écran qui, selon elle, montre le nouveau bouton, et une autre qui montre ce qui arrive quand on le clique :

« Voici ce que je vois quand je clique le bouton, mais puisque je ne connais personne qui a accès à cette option, je ne sais pas ce que ça pôurrait avoir l'air pour quelqu'un d'autre », a-t-elle écrit.

Cette nouvelle option s'inscrit aussi dans la volonté de Facebook de combattre la propagation des fausses informations sur sa plateforme. L'option de signaler une fausse nouvelle existe depuis plus de trois ans, mais la procédure est aussi compliquée que celle pour signaler du contenu indésirable.


Source : SRC
Tous droits réservés © Prodige Média – 2017 - 2018
Politique de confidentialité | Termes et conditions
view_count(); (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-9604211-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');