2 mars 2018

Piratage Equifax : 2,4 millions de personnes de plus affectées

Piratage Equifax : 2,4 millions de personnes de plus affectées

L'agence américaine de crédit Equifax a annoncé jeudi que plus de 2,4 millions de personnes supplémentaires ont été affectées par la faille de sécurité dont elle a été victime en 2017 faisant près d'un Américain sur deux a été touché.

Equifax a émis un communiqué ce 1er mars indiquant que quelque 2,4  millions de nouveaux comptes s'inscrivent dans la faille de sécurité de l'an dernier qui, on se rappelle, avait laissé paraître les données personnelles et financières de près de 145 millions d'Américains.

Equifax affirme que les numéros de sécurité sociale de ces nouvelles victimes n'ont pas été dérobés et que la société va leur offrir gratuitement des outils contre le vol d'identité.

À Wall Street, le titre de l'entreprise a fini la séance en baisse de 1,33 % à 111,50 $.

« Si nous voulons éviter une nouvelle intrusion Equifax, nous devrions l'adopter », conclut-elle.

Les 2,4 millions annoncés jeudi portent le bilan des personnes affectées par ce piratage massif à plus de 147 millions aux États-Unis principalement, mais aussi dans d'autres pays comme le Canada et le Royaume-Uni.

Equifax, qui récolte et analyse les données personnelles de clients qui sollicitent un crédit, avait révélé début septembre une intrusion de mi-mai à fin juillet dans ses bases de données. Les informations personnelles (noms, numéros de sécurité sociale, dates de naissance...) de plus de 145 millions de clients américains avaient été dérobées, avait révélé à l'époque l'entreprise.

Le mois dernier, l'enquête sénatoriale américaine avait révélé que la société n'avait pas encore verrouillé toutes les failles de son système informatique ni n'avait fait preuve d'honnêteté dans la description des dommages.

Outre le piratage en soi, les enquêteurs s'interrogent aussi sur la vente d'actions par certains cadres dirigeants dans les jours ayant suivi la découverte de l'attaque fin juillet 2017.

Le PDG du groupe Richard Smith a démissionné fin septembre, après deux responsables de la sécurité.

Le piratage pourrait coûter plus de 150 millions de dollars à l'entreprise, avait évalué en novembre Equifax, qui a enregistré une désaffection des clients.


Source : AFP
Tous droits réservés © Prodige Média – 2017 - 2018
Politique de confidentialité | Termes et conditions
view_count(); (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','https://www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-9604211-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');